micro-propos
actualités
aperçu
contact
newsletter
parcours
fr / en


micro-propos


Système d’objets et micro-espace
Là où l’utilisateur voit l’objet dans son unicité, ma démarche s’attache à mettre à jour les liens invisibles, la sphère d’influence qui le relie aux autres objets. Pour moi, dessiner un nouveau produit, c’est autant en définir le contour social que d’en révéler les rituels intimes, enfouis. Mon « aire de jeu » est donc plutôt les systèmes d’objets qui définissent des micro-espaces.

Fonctionnel et rituel
Réconcilier ce qui est de l’ordre de la manipulation, de la technique et ce qui relève du sens, de la sensibilité, à travers l’exploration des rituels. Les actes les plus simples du quotidien sont porteurs de sens. Décaler les usages (modification de la fonction) et faire « remonter » à la conscience l’action la plus habituelle.

Modules et « bidules »
La production en série et la production de masse sont de nature différente. Si l’industrialisation a mis à la disposition du plus grand nombre des objets de qualité à un prix raisonnable, le designer se trouve confronté à une nouvelle équation : concilier la production de séries, de modules répétés à l’identique, et l’individualité, la spécificité, l’exclusivité que recherche de plus en plus l’utilisateur final. Au cours de mes recherches dans les arts de la table, je me suis aperçu que ce n’est pas dans l’objet lui-même que réside la solution mais – une fois de plus – dans les possibilités d’usage qu’il offre.?Des assiettes peuvent avoir été créées de telle sorte que leur empilement normal crée l’image d’un autre objet ; de même, un verre asymétrique présenté sur table dans des orientations diverses, affiche tantôt l’image d’une grande sobriété tantôt celle d’une structure dynamique. Les modules deviennent ainsi des bidules que chacun peut s’approprier.

Modes et modes de vie
La mode, si elle rythme l’activité économique de la création appliquée, est aussi soupçonnée de futilité, voire de superficialité. Pour moi, ce n’est pas la mode elle-même qui doit être incriminée mais la relation que le créateur établit avec elle. Si elle est étrangère au propos du créateur qui s’installe dans la durée, elle est indéniablement une expression des évolutions sociales. Comme autant d’images fixes, d’instantanés de vie, elle créée un cadre possible pour les décalages nécessaires à la création. En effet la rupture, aussi infime soit-elle, est le propre de la création et ne devient lisible que dans un champ organisé.

Normes et hors-norme
Être dans la norme, c’est produire un projet conforme aux attentes d’usage, de technicité, de sécurité, que tout utilisateur est en droit d’attendre. Être hors norme, c’est s’adresser à l’individu comme être sensible et sensé, capable d’initiative. Si la norme permet de répondre au marché, le hors-norme ambitionne de le susciter. Mon travail s’articule autour d’un va-et-vient constant entre la nécessaire réponse aux besoins immédiats et la part d’aventure qui est dans le cœur de chacun.

Luxe quotidien
Dans mon travail, s’il est question de luxe, c’est de concevoir des objets qui requalifient les gestes les plus communs du quotidien en un rituel riche de sens et de sensations. Le luxe suspend le temps, dilate l’espace et alerte l’esprit. Le luxe n’est pas une affaire d’argent. L’exception d’un produit de luxe ne peut pas venir de la seule sélection financière ; ce n’est en tout cas pas ma problématique de designer. Même s’il est produit en masse, un produit de luxe n’est pas pour autant un produit de masse. Il s’adresse en priorité à l’individu sensible et sensé, il assoit son existence sur la capacité d’appropriation de chacun. Si le poète s’interroge sur l’existence d’une âme dans les objets, le designer, lui s’attache à celle de l’utilisateur.

Télécharger le dossier de presse
(en anglais et en français)

Copyright Emmanuel Chevalier. Tous droits réservés. Toute utilisation (projection, reproduction, copie électronique pour une utilisation autre que privée) de tout ou partie des pages du site (textes, visuels, vidéo, etc.) est soumise à autorisation écrite préalable.